Soldat Emmanuel  PICQUET

2ème Classe

 ° 15/05/1823

 + 27/02/1906

Marié    :  Oui

Yvignac

Saint-Denis

Enfants  :  Oui
Blessé : /

 N° Matricule :  1291

 Classe 1843

 

64ème Régiment d'Infanterie de ligne - 13ème RI de ligne

N° Sosa : 66

Archive SHAT :

n En 1843, Emmanuel se rendit à la mairie d’Yvignac, pour le tirage au sort des conscrits. Il tira un mauvais numéro, puisqu’il fut incorporé au 64ème régiment de ligne pour 7 ans. D’après une lettre de Julien son grand-père donc Emmanuel-Gabriel aurait fait 14 ans dans l’armée ( dont 7 ans comme acheté ... ), il aurait participé à la conquête de l’Algérie sous le commandement du Maréchal BUGEAUD. ( A ce sujet Raymond PICQUET, cousin germain de mon grand-père, détiendrait un portefeuille souvenir de la campagne d’Algérie appartenant à Emmanuel-Gabriel ).

- Registre R des archives départementales de Saint-Brieuc :

Profession                  :           Menuisier                   Commune       :           Yvignac
Canton                        :           BROONS
Taille                          :           1m59
Front                           :           Ordinaire                   Sourcil            :           Châtain foncé
Bouche                       :           Petite                          Yeux               :           Gris foncé
Teint                           :           Clair                           Menton          :           Rond
Visage                        :           Ovale                          Nez                 :           Gros
Signes particuliers     :           Verrue près de l’œil gauche

n° ordre                       :           681                             matricule          :           1291
Registre matricule de corps      :           14368              Contingent       :           1238

 

1ère Période Militaire [ 1844 – 1850 ]: Registre matricule 3YC 

- Au  SHAT de Vincennes, il est marqué qu’Emmanuel  a été incorporé le 25 octobre 1844, arrivé au corps le 04/12/1844. Embarqué à Toulon le 29/04/1845 direction Alger ( débarqué à Alger  4 jours plus tard ). Embarqué d’Alger le 29/06/1848, débarqué à Toulon le 8 juillet. Il sera renvoyé à son foyer le 31/12/1850 (direction Yvignac). Il a obtenu le certificat de bonne conduite.

- Campagne d’Afrique : [ 29/04/1845 – 08/07/1848 ]
N° de matricule
       :           681               Régiment        :           64ème de Ligne,

 n Evolution de l’armée d’Afrique du Nord :

Année

1831

1835

1838

1840

1842

1844

1846

Nbrs d’Hommes :

18000

31000

48000

63000

83000

90000

108000

 En 1846, cela correspondait à environ 1/3 de l’armée française de l’époque.

n Habillement d’un soldat du 64ème Régiment de ligne :

« Immenses gibernes suspendues à la chute des reins par un large baudriers, qui, se croisant sur la poitrine avec le baudrier du sable, formait une croix de Saint-André qui coupait la respiration. La gorge râlait, étranglée par le col en crin et le collet de l’habit droit et agrafé ; la tête pliait sous le poids de l’énorme shako conique. »

- Campagne Algérienne -

n  04/07/1845 : 
                                              - Défense d’Orléansville,
                                              - Expéditions dans le Dahra et dans la Vallée de Chéliff.,

n  Août à Septembre 1845 : 
                                             
- Expédition contre les Béni – Zouq –Zouq et les Béni Menacer,
                                              -
Base de Repos : Milianah,

n  Septembre 1845 : 
                                             
- Expédition Sud Province d’Alger,

n Débarqué le 8 juillet 1848 à Toulon après un séjour de 4 ans à Alger pendant la conquête de l’Algérie.

n  13 Juillet 1848 :    - Maintient de l’ordre à Marseille ( événement de la Révolution 1848 ),

n  20 Septembre 1848 :  - Maintient de l’ordre à Toulon (événement de la Révolution 1848 ),

n  Puis en route pour Blois ou Tour,

n  31/01//1849 :  Paris, Bivouac place du Panthéon, puis fort de Charranton.

n Puis vient le retour au pays le 31 décembre 1850. ( d’après les archives de Vincennes ).

n En 1851, lors du recensement à Yvignac Emmanuel - Gabriel est déclaré Menuisier, demeurant à La Planchette avec ses parents et ses frères et sœurs.

 

2ème Période Militaire [ 1855 – 1861 ]: Registre 3 YC 588

n Le 3 Octobre 1855, Emmanuel est incorporé pour  de nouveau 7 ans. Cette fois-ci il a été incorporé comme remplaçant au corps ( avec acte du dit jour ). Il fut le remplaçant de Sieur TASSENCOURT Benjamin inscrit sous le n° de matricule 5568 ( 13ème de Ligne ).

N° de matricule                                                        :           6320
Régiment                                                                  :           13ème de Ligne,
Dernier domicile connu avant engagement            :           Paris Xème

 Le 13ème Ligne en 1856 :  Basé à Paris

 Colonel            :           Ridouël  Théodore, depuis le 9/03/1854.

n En 1856, la naissance de sa fille. Dit domicilié rue Rochechouart à Paris.

n Le 14 Septembre 1857, autorisation de partir 6 mois en congé renouvelable. Pour y faire quoi ? ? ? ?

n Le 22 Septembre 1858, autorisation donnée par Mr Le Maréchal commandant de Paris de contracter mariage avec Madame Veuve FLAMAND  Jeanne Cécile. ( Marié à Paris le 07/12/1858 ). Dit domicilié rue Rochechouart à Paris avec Jeanne Cécile.

n Le 31 Décembre 1861, libéré de sa deuxième campagne militaire. A obtenu de nouveau le certificat de bonne conduite. Se retire à Paris.

 

 

 

RETOUR en Tête de page

RETOUR MENU GÉNÉRAL