Gabriel  PICQUET

138ème Régiment d'Infanterie de ligne

Blessé à la Bataille de Montmirail le  :         11 février 1814

Profession  :           Laboureur  Commune  :       Yvignac Canton    BROONS
Tailles        :           1m54 Front          :        Bas  Tirage au sort : n°100
Sourcil        :           Noir Bouche       :       Grande   Incorporé le : 04/12/1813

Pour longue absence rayé des contrôles le 10/06/1814

Yeux           :           Roux Teint           :       Coloré         
Menton      :           Pointu Visage        :        Ovale        Médaille de Saint Hélène
Nez             :           Ordinaire Signes particuliers   :     / dossier 211505

n Qui étaient les "Marie-louise" ?
Suite aux nombreuses défaites des Armées  Françaises durant les années 1812 et 1813, Napoléon du levé de nouveaux conscrits. La levée de ces nouveaux conscrits a été décrétée par le Sénatus-consulte du 09 octobre 1813. Celui-ci ordonnait la mise en activité de 280 000 conscrits dont 120 000 pris sur les classes de 1814, 1813, 1812 et années antérieures, et de 160 000 conscrits pris sur la conscription par anticipation de la classe 1815. Mais Napoléon étant lui-même au front, se fût l'Impératrice Marie-louise qui signa ce décret. D'ou l'appellation des "Marie-louise" qui fût donné à ces conscrits.

n Historique du 138ème Régiment d'Infanterie :
    - Crée en 1794, appelé 138ème demi-brigade de bataille,
                composé du :
                                    - 2ème bataillon, du 74ème Régiment d'Infanterie,
                                    - 5ème bataillon, des Volontaires des Vosges,
                                    - 2ème bataillon des Volontaires de la Vienne.

    - Dissout en 1796, est incorporé au 61ème demi-brigade d'Infanterie de Ligne.

    - Reformation en 1813, du 138ème Régiment d'Infanterie de Ligne.
                composé des 44ème, 45ème, 46ème, et 64ème Cohortes et des éléments de la Garde Nationale.

    - Dissout en 1814.

Le 138ème Régiment d'Infanterie de Ligne pris part aux batailles suivantes :
                                n    1795    :    Luxembourg,
                                n    1813    :    Lutzen, Bautzen, Dessau, Leipzig, et Hanau,
                                n 1814    :    La Rothière, Champaubert, Montmirail, Vauchamps, et Paris.

Il s'illustra plus particulièrement aux batailles du Luxembourg, Lutzen, Bautzen et Montmirail.

n La campagne de France ( Bataille de Montmirail : le 11/02/1814 ) :

Campagne de France, 1814, "Les Marie Louise"

n    Les forces en présences durant la bataille de Montmirail : ( Selon Colin )

La Grande Armée

Les Alliées ( Coalitions de pays contre Napoléon )

Napoléon, Commandant en personne

Armée Russe : 19 000 Hommes environs
Corps du général d'Infanterie baron Sacken

Vieille Garde ( Maréchal Mortier, commandant en chef  )
   1ère division ( général Friant )
             1ère et 2ème régiments de chasseurs,
             1ère et 3ème régiment de grenadiers,
             Génie.
    2ème division ( général Michel)
              Régiments de flanqueurs-grenadiers, vélites
              de Florence, vélites de Turin, flanqueurs-
              chasseurs, fusiliers-chasseurs, fusiliers-
              grenadiers. Artillerie ( 7ème compagnie
             d'artillerie à pied, 4ème d'artillerie à cheval )
8000 hommes VIème corps d'Infanterie (lt général prince Stcherbatov )
7è Division d'infanterie ( général-major Tallisine II )
18è division d'infanterie ( général-major Berdossov )

7 000 hommes

Division de cavalerie de la Garde (Général Laferrière-Lévèque)
Régiments de chasseurs à cheval, de dragons et de grenadiers à cheval.
2000 hommes XIème corps d'infanterie (gnral-major comte Liewen III)
10è division d'infanterie,
16è division d'infanterie,
27è division d'infanterie ( général-major Staviski )
7 000 hommes
Cavalerie indépendante
     Division Defrance
         3ème et 4ème régiments d'éclaireurs, chevaux-légers
         polonais, chasseurs à cheval, dragons, grenadiers à cheval.
         Artillerie et train.
500 hommes Corps de cavalerie ( Lieutenant général Vasiltchikov )
2è division de hussards ( lieutenant général Lanskoi )
3è division de dragons (gral-major Pantchoulichev II)
3 000 hommes
6ème Corps : Division Ricard
         2ème, 4ème, 6ème, 9ème, 16ème d'Infanterie légère,
         22ème, 40ème, 50ème, 69ème, 136ème, 138ème,
        142ème, 144ème, 145ème Régiments d'Infanterie de ligne
1 800 hommes Corps de Cosaques ( Général-major Karpov II )

2 000 hommes

 

Armée Prussienne : 12 000 Hommes environs
 

  1er corps d'armée ( général York, général en chef )
   1ère brigade ( général-major Pirch II ),
   2ème brigade ( colonel von Warburg ),
   7ème brigade ( général-major von Horn ),
   8ème brigade (lieutenant général prince Guillaume de Prusse )
  Cavalerie de réserve ( général-major von jürgass )
    1ère brigade ( colonel comte Henckel-Donnersmarkj )
    2ème brigade ( général-major von Katzeler )
    3ème brigade ( major von Bieberstein )

Artillerie de Réserve ( colonel von schmidt )

Total général : 14 500 hommes environ et 30 à 36 pièces d'artillerie.

Total général des armées alliées : 31 000 hommes

 

 

REVENIR  en tête de page

RETOUR MENU GÉNÉRAL